L’année 2015 semble nous confirmer que le secteur TI a la tête dans les nuages ! En effet, l’infonuagique continue de progresser pour devenir un mode de consomation incontournable des services informatiques.

Alors que le cloud représente déjà 32 milliards de dollars CAD de CA dans le monde, les dépenses pour 2016 pourraient atteindre 12% du budget TI des entreprises ! Néanmoins, les priorités des entreprises restent la flexibilité, la fiabilité et la sécurité selon Visionnary Marketing. Bonne nouvelle, le cloud répond à ces 3 problématiques !

Quelles sont les tendances pour 2015 ?

  • Le cloud hybride

La grande tendance 2015 du cloud computing réside dans le Cloud hybride, à mi-chemin entre le cloud privé et le cloud public. Il permet lui aussi d’adapter la taille de son infrastructure directement à ses besoins mais en les répartissant sur les deux modèles en fonction des besoins de performance et de sécurité. L’utilisation est sur-mesure, de même que la facturation.

Autre avantage du cloud hybride : son instantanéité, on peut créer et supprimer des VM à sa guise. Chez Linkbynet, nous proposons Self Deploy, élu meilleur cloud hybride 2014 par VMWare, plateforme en ligne qui permet de créer des VM sur-mesure et personnalisées.

Le cloud hybride va se démocratiser encore plus avec le développement des TI. S’il permet d’allier le cloud public et le stockage interne, il permet aussi d’externaliser le stockage physique des NAS (Network Attached Storage) en compilant des solutions au sein de l’entreprise ou sous sa propriété » avec des solutions publique telle que AWS, Azure ou @gile en dehors de l’entreprise.

  • Le NAS virtuel : un premier pas

Autre tendance infonuagique de 2015 : le NAS virtuel. Il s’agit d’un simple logiciel à installer où on le souhaite et de le configurer à sa façon. De plus, il fonctionne comme un NAS traditionnel mais son principal avantage est qu’il ne prend pas de place dans un centre de données et qu’il peut stocker jusqu’à 1 peta Octet et en nécessite pas d’API de connexion ! Egalement, il permet de répondre aux problèmes d’un NAS traditionnel, c’est-à-dire, éviter qu’un équipement en centre de données se retrouve trop plein.

Le NAS virtuel est :

  • PERFORMANT : Les performances sont optimisées
  • SECURISE : La sécurité est renforcée
  • ACCESSIBLE : Aucun développement particulier est nécessaire
  • Le cloud Analytique : analyse des données

Le cloud répond à une autre problématique des entreprises : l’analyse des données. Le cloud Analytique permet de développer le marketing digital grâce aux données collectées dans le cloud. Il est désormais possible de créer sa propre base de données tout en contrôlant les coût ou de réaliser directement des analyses en exportant ces informations dans le cloud’ Les entreprises s’adaptent de ce fait plus vite aux demandes du marché et sont en mesure de proposer des produits et services adaptés aux besoins changeants du consommateur.

De plus, le cloud Analytique ne se cantonne pas seulement au domaine marketing, ses applications sont nombreuses. Prenons l’exemple des vidéo-surveillances, il est désormais possible de les analyser en temps réel grâce au cloud. Le Cloud semble donc se détourner de son utilisation initiale pour améliorer notre quotidien.

  • L’Internet des objets

Selon un Rapport de Gartner, l’année 2015 est aussi marquée par l’IoT (comprenez ici l’internet des objets).

Quel rapport avec le cloud ?

Il s’avère que les objets connectés –qui sont de plus en plus présents dans notre quotidien- sont contrôlés par des moteurs analytiques qui fonctionnent … grâce au cloud ! De ce fait, Microsoft a déjà adapté sa plateforme cloud à la demande croissante des objets connectés Azure IoT. suite permet de « faciliter la mise en place de systèmes distribués pour l’Internet des objets en minimisant les délais de déploiement et les tâches de gestion ». Azure est également utilisé par IER et le Groupe Bolloré dans le cadre du son projet d’autopartage « AutoLib’ ». Cela permet d’ajuster la radio ou la température de la voiture selon les préférences des utilisateurs ! Rappelons que Linkbynet assure la partie informatique de ce projet pour son implantation à Montréal.

  • Le multi Cloud

Selon une Etude mondiale par Dimensional Research pour Equinix, le multi cloud représente une  architecture IT basée sur un hébergement dans plusieurs data centers. Cela permet de choisir un fournisseur unique et de rassembler le cloud pour l’infrastructure (IaaS), pour les logiciels en tant que service (SaaS) et pour la plateforme en tant que service (PaaS).

La dispersion géographique est l’un des avantages du multi-cloud, néanmoins, il faut que les datacenters soient hyperconnectés entre eux.

 Santé, écologie, sécurité… 2015 nous montre que les possibilités de l’infonuagique ont pour seule limite l’imagination des utilisateurs et qu’il continue de s’imposer comme une tendance forte du secteur TI.